Rapport Orsenna pour les bibliothèques : horaires, partenariats, hors les murs,...

  • Imprimer

Orsena


Rapport Orsenna : 19 propositions pour les bibliothèques
(Livres Hebdo du 20/02/2018)

Le rapport sur les bibliothèques écrit par l'académicien Erik Orsenna a été présenté mardi 20 février à la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, en présence du président de la République, Emmanuel Macron, à la médiathèque des Mureaux dans les Yvelines.
Le rapport sur les bibliothèques d'Erik Orsenna et Noël Corbin, intitulé "Voyages au pays des bibliothèques, lire aujourd'hui, lire demain", a été remis par leurs auteurs à la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, en présence du président de la République, Emmanuel Macron, lors d'une visite à la médiathèque des Mureaux, dans les Yvelines.

"La lecture n'est pas un loisir, c'est l'accès aux accès, a affirmé Erik Orsenna, avec fougue. Ceux qui n'ont pas accès à la lecture sont en exil. 50 % des gens qui vont en bibliothèque n'empruntent pas de livres. Il faut que les bibliothèques s'adaptent à leurs demandes, sans condescendance. Car la culture ouvre, mais elle peut aussi condamner. Je ne veux plus jamais entendre la phrase “ce n'est pour moi”, elle est insupportable. Il faut la remplacer par “pourquoi pas moi ?”".

" Croiser un livre, c'est croiser un imaginaire." Emmanuel Macron

La ministre de la Culture a rappelé que la dotation générale de décentralisation pour les bibliothèques avait reçu une rallonge de 8 millions d'euros pour 2018 et que le rapport serait présenté aux élus dès la fin de cette semaine.

"L'excellence culturelle, ce n'est pas une promesse, c'est un engagement, a assuré Emmanuel Macron. Les bibliothèques, c'est la politique d'émancipation. Croiser un livre, c'est croiser un imaginaire. Cela ouvre les possibles.”

Attendu depuis le mois de décembre, plusieurs fois différé, le rapport mentionne 19 propositions. Il recommande de lancer un plan national pour les bibliothèques tout en insistant sur le fait que la réflexion, notamment en ce qui concerne les horaires d'ouverture, doit se faire "non depuis Paris mais sur chaque bassin de vie qui paraîtra pertinent".

Les horaires : ouvrir plus, ouvrir mieux
La réflexion sur les horaires doit commencer par un diagnostic territorial sur l'organisation du temps des usagers. Le rapport propose de conditionner l'attribution des subventions de l'Etat à un projet de bibliothèque à l'adoption d'une charte de la lecture publique à l'échelle d'un bassin de vie. Il préconise également de renforcer les partenariats entre bibliothèques universitaires et bibliothèques municipales pour des horaires d'ouverture coordonnés et demande qu'à très court terme, trois bibliothèques universitaires parisiennes soient ouvertes le dimanche. La capitale, qui concentre pourtant le plus grand nombre d'étudiants, présente en effet la particularité de n'avoir aucune BU pratiquant l'ouverture dominicale, avec pour conséquence un afflux massif de ce public dans les cinq médiathèques municipales ouvertes ce jour-là ainsi qu'à la BPI.


Renforcer les partenariats
Pour Erik Orsenna et Noël Corbin, le développement des partenariats entre les bibliothèques et d'autres structures est la clé de voûte de la réponse aux enjeux d'équité territoriaux. Ils proposent de garantir, si nécessaire par la loi, le rôle des bibliothèques départementales. Mais aussi de privilégier la mutualisation des espaces de bibliothèques avec ceux des services sociaux – Pôle emploi, PMI –, dans tout projet de création ou de rénovation, et de favoriser le travail à l'échelon de réseaux de lecture publique, notamment en zone rurale.

Lire hors les murs
Les bibliothèques doivent proposer leurs services y compris au-delà de leurs murs. "Pourquoi pas des kiosques à livres dans les piscines, des salles de sport, des salons de coiffure, dans les salles d'attente des médecins ?", se prennent à rêver les auteurs du rapport. Ils proposent de créer des actions communes entre les bibliothèques et les bureaux de Poste pour le partage de locaux ou de services (portage de livres, services numériques), et de développer l'échange de bonnes pratiques en matière d'actions hors-les-murs. Ils préconisent également de revoir les cadres d'emploi de la filière territoriale des bibliothèques pour les mettre en cohérence avec la réalité du métier aujourd'hui.

Les bibliothèques, points d'accès à toutes les pratiques culturelles
La bibliothèque est souvent le seul équipement culturel d'une collectivité. Il serait donc très souhaitable que les bibliothèques renforcent les partenariats avec les acteurs culturels territoriaux et nationaux pour que leurs usagers aient accès à une offre culturelle diversifiée.

Lutter contre les fractures de la société
Lutter contre les fractures sociales, territoriale, numérique : dans tous ces domaines, les bibliothèques ont un rôle essentiel à jouer. Pour cela, il faut poursuivre la mise en œuvre du prêt numérique en bibliothèque, affirme le rapport, encourager les partenariats avec Pôle emploi, ainsi qu'avec les collèges et les lycées, améliorer les équipements pour les personnes souffrant de handicaps visuels ou auditifs, lancer un plan national pour l'édition adaptée, et donner un accès au livre dans toutes les prisons.

Une plateforme nationale et un label
Le rapport se clôt sur deux propositions symboliques : la création d'une plateforme numérique d'échanges pour les personnels, les élus et toutes les structures concernées par les bibliothèques, et la création d'un label qui serait décerné aux collectivités qui s'engagent en faveur de la lecture publique.


Une Micro Folie à la médiathèque des Mureaux (Yvelines)
Rénovée entièrement en 2009, la médiathèque des Mureaux, où s'est déroulée la remise du rapport, propose 92000 documents sur un plateau de 2500 m2 organisé en cinq grands espaces – Enfance et jeunesse, Adolescents et adultes, Presse et magazines, Musique et cinéma, Culture multimédia. Elle accueille également une Micro Folie, lieu culturel réunissant un musée numérique installé dans la salle de spectacle permettant de découvrir sur écran géant et sur tablettes plus de 250 chefs-d'œuvre issus de 8 musées nationaux parmi lesquels le Centre Pompidou, le Louvre et le Château de Versailles, un FabLab équipé d'imprimantes 3D et autres équipements dédiés à la création numérique, un espace de réalité virtuelle et un café, lieu de convivialité qui propose aux enfants et aux familles des ateliers pédagogiques et des jeux organisés en partenariat avec des associations locales. Dans cette commune d'un peu moins de 32000 habitants, la médiathèque est ouverte 24 heures par semaine, du mardi au dimanche.