Constitution des collections : les grands principes

  • Imprimer

La Bibliothèque concourt à la mission de service public en visant les objectifs suivants :

- l'accès à l'information pour tous : fournir sur tous les sujets, scientifiques et techniques, de société ou d'actualité des documents accessibles et présentant les différentes opinions,

- le développement du loisir culturel en direction du plus grand nombre : offrir un lieu de détente et de convivialité, de découverte des oeœuvres et de leurs créateurs,

- la participation à des actions éducatives et pédagogiques en liaison avec le système scolaire (de la maternelle au secondaire) et parascolaire : compléter l'école et aider à la scolarité des élèves,

- le développement de la formation initiale et continue pour les adultes : contribuer à l'égalité des chances et à la mobilité sociale et professionnelle,

- l'enrichissement, la conservation et la valorisation des fonds patrimoniaux (patrimoine écrit, graphique, sonore et visuel), notamment du fonds local.

Les fonds de la Bibliothèque se répartissent en 6 secteurs :

- les fonds courants " Adultes " (documents en libre accès destinés aux adultes) : romans, documentaires, Bandes dessinées

- les fonds courants " Jeunesse " (documents en libre accès destinés aux enfants et aux adolescents) : romans, albums, documentaires, bandes-dessinées

- le fonds local et régional

- les fonds de référence (encyclopédies, dictionnaires, ouvrages de référence dans un domaine),

- le fonds professionnel,

- les périodiques.

Les supports suivants font l'objet d'acquisition :

- livres pour les secteurs : fonds courant adultes, fonds courant jeunesse, fonds de référence, fonds professionnel, fonds patrimoniaux,

- périodiques pour les secteurs : fonds de référence, fonds professionnel, périodiques, fonds patrimoniaux,

- Films en DVD pour les secteurs cinéma, fonds documentaire, secteur jeunesse

- cd audio pour les secteurs musique, littérature, jeunesse

Les critères de choix sont définis de façon à assurer la présence de documents répondant aux objectifs généraux suivants :

- encyclopédisme : c'est à dire qu'ils couvrent tous les domaines de la connaissance, toutes les formes d'expression artistique (littérature, musique, cinéma, etc.), tous les domaines d'activités,

- pluralisme : c'est à dire présentation de toutes les opinions dans la mesure où ces dernières ne contreviennent pas aux valeurs de la République et à la législation en vigueur (notamment les lois n°72-546 du 1er juillet 1972 et 90-615 du 13 juillet 1990 sanctionnant les discriminations ethniques, racistes, religieuses…),

- accessibilité aux différents publics : les collections sont destinées à satisfaire les besoins d'un large public extrêmement diversifié qui va de l'enfant à l'adulte, de l'amateur en quête de loisirs ou de divertissements culturels, au curieux, à l'érudit, à l'étudiant ou au chercheur, au cadre ou à l'employé venant effectuer une recherche à usage professionnel, etc.

Le respect des lois et de l'esprit des lois peut cependant fonder et justifier une pratique d'exclusion dans l'acquisition de certains ouvrages. Par conséquent les ouvrages et publications incitant à la discrimination ou à la haine raciale de même que les ouvrages négationnistes seront exclus des collections en libre-accès. Les ouvrages de simple propagande sans contenu documentaire réel seront également exclus.

En outre, afin de ne pas favoriser des pratiques dangereuses pour la vie humaine, l'acquisition de documents émanant de sectes, ouvrages de sorcellerie, livres fournissant de véritables recettes pour l'usage de la drogue seront exclus.

Par ailleurs, certains types de documents ne sont pas acquis : thèses universitaires non commercialisées, manuels scolaires, ouvrages pornographiques.

La langue française et les traductions françaises, pour les livres, les périodiques, sont privilégiées.

Toutes les acquisitions sont faites dans le respect de la législation et de la réglementation en vigueur, notamment celles concernant la propriété littéraire et artistique (lois du 11 mars 1957 et du 3 juillet 1985), les archives (loi du 3 janvier 1979) et les publications destinées à la jeunesse (loi du 16 juillet 1949), ainsi que, pour les bibliothèques publiques, le décret sur leur contrôle technique de l'État du 9 novembre 1988.

Les critères sont affinés dans le plan de développement des collections (échéancier annuel, répartition budgétaire…) et les protocoles de sélections (achats courants et rétrospectifs, niveau de complexité, période et zone géographique couvertes, outils de sélection utilisés…).

Les demandes des usagers sont prises en compte :

Un service spécifique est mis en place, destinés à répondre aux demandes spécifiques des usagers : il correspond à des réservations sur les fonds existants et à des acquisitions émanant des suggestions d'achat. Les demandes sont satisfaites dans les limites énoncées à l'article 4 et en respectant les contraintes budgétaires. Sont exclus de ces demandes les ouvrages de documentation sépcialisée pour lesquels on renvoie vers d'autres bibliothèques publiques ou universitaires. Dans tous les cas, une réponse est apportée par écrit à l'usager de façon systématique.