Conseil Général des Pyrénées Orientales logo de la bibliothèque

Mon compte

Les spectacles de la Fête du Livre Vivant partent en balade sur le département :
ce sont 8 spectacles qui vont aller à la rencontre du public de 20 bibliothèques (voir la programmation des représentations ci-après).
Certaine représentations ont déjà eu lieu, mais beaucoup d'autres restent à venir (en jaune).
Très prochainement,
"Le bureau des poids et des mesures" à Montesquieu des Albères,
"Le corbeau" à Montescot,
"Un grand jardin" à Tresserre

Spectacles FLV 2018 pour BM Attribution Copie

 Jeudi 31 mai et vendredi 1er juin, les enfants de quatre classes de maternelle, CP, CE1 et CE2, de Céret, Elne et Argelès, ont eu la chance de rencontrer l'auteure d'Arbres, Carme Lemniscates, dans leur médiathèque municipale.

Arbres fait partie de la sélection 3-6 ans du Prix du Livre Vivant en catalan, 2è20180601 100854me édition.

L'auteure-illustratrice avait préparé des panneaux peints pour les plus grands et des coloriages pour les plus petits. Tous se sont régalés de sa lecture avec marionnettes de doigt, de son morceau de guitare et des ateliers organisés par les médiathèques.

Un grand merci à tous pour votre implication dans le Premi del Llibre Vivent!

abf2018LivresHebdo, 07/06/2018
Xavier Galaup, président de l'Association des bibliothécaires de France, a souligné, lors de l'ouverture du congrès de l'association, jeudi 7 juin à La Rochelle, le décalage entre les attentes toujours plus fortes, et les moyens, de plus en plus limités, auxquel font face les établissements de lecture publique.


Un an après le congrès de Paris, au cours duquel la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, avait annoncé officiellement le lancement de la mission sur les bibliothèques pilotée par l'écrivain Erik Orsenna et l'inspecteur des affaires culturelles Noël Corbin, le 64e congrès de l'Association des bibliothécaires de France (ABF), du 7 au 9 juin à La Rochelle, sera l'occasion de faire un point d'étape sur le "plan bibliothèque" du ministère de la Culture présenté en avril dernier. Ce plan souhaite inciter les collectivités locales à mettre en œuvre des projets d'extension des horaires d'ouverture des bibliothèques, et veut impliquer plus fortement ces établissements dans des missions telles que l'éducation artistique et culturelle, ou la lutte contre les "fake news". Or, si les bibliothèques connaissent depuis un an une exposition médiatique nationale comme jamais auparavant, les moyens qui leur sont attribués sont souvent orientés à la baisse.

Dans son discours d'ouverture, Xavier Galaup a souligné ce paradoxe. "Nous sommes d'accord avec ces évolutions, mais les extensions d'horaires, notamment, nécessitent un temps long de réflexion, de diagnostic, de dialogue social, a rappelé le président. Le pacte financier entre l'Etat et les villes, qui impose de limiter la hausse des dépenses des collectivités territoriales à 1,2% de leur budget, peut constituer un frein. On est dans un contexte de baisse des moyens financiers des collectivités locales, qui a pour conséquence qu'on a parfois du mal à seulement maintenir le niveau de service actuel".

La bibliothèque, "couteau suisse des politiques publiques"

Xavier Galaup a également alerté sur le danger de trop diversifier les missions des bibliothèques. "La bibliothèque est le couteau suisse des politiques publiques culturelles, éducatives, sociales, mais si on part dans tous les sens, en allant vers des domaines qui n'ont rien à voir avec le livre, il y a le risque d'affaiblir les actions, a alerté le président. Nous sommes à la croisée des chemins. Le gouvernement veut développer les missions des bibliothèques, mais ce foisonnement des activités peut nuire à leur efficacité. Il faudrait limiter à quelques actions, décidées avec les collectivités locales, et auxquelles seraient associées des enveloppes budgétaires, afin que les élus aient une vision claire des priorités".

Marc Le Bourhis, directeur adjoint de la Drac Nouvelle Aquitaine, a assuré que l'Etat partageait les inquiétudes de l'ABF concernant les problématiques financières et a lu un message de la ministre de la Culture, retenue à Paris pour la présentation d'un projet de loi sur les fake news. Dans ce message, la ministre a rappelé que les bibliothèques constituaient un des grands axes de son mandat. "Le gouvernement renforcera son aide financière aux bibliothèques pour qu'elles puissent développer leurs actions en matière de médiation numérique, d'éducation à l'information, d'action pour les personnes handicapées, a assuré Françoise Nyssen. Les bibliothèques sont les piliers de l'action artistique et culturelle dans leur lieu et hors les murs".

Jusqu'à samedi, les quelque 600 congressistes auront accès à plus d'une quarantaine de rencontres et de tables rondes qui donneront des éléments de réponse à la question qui sert cette année de fil conducteur au congrès: à quoi servent les bibliothèques ?